Les itinéraires imparfaits

Photos & récits courts de nos randonnées dans les Calanques de Marseille et autres périples.

17 avril 2010

Saména veyre dé Béou é Mars.

La Cigale, moins feignante que nous, dirait : que deux sommets et qu'un col !

Madrague Beouveyre Marseilleveyre
Caractéristiques approximatives :
~ Localisation : Massif de Marseilleveyre (13)
~ Départ / arrivée : "Le Mont Rose"
    (ou "La Madrague" / "Calanque de Saména")
~ Distance : 5,08 km env.
~ Durée : 6h30 (à bieng moins d'un km/h) pauses comprises
~ Dénivelé total : ~1030 m
~ Points culminants notables :
        Béouveyre                 366 m
        Col des Chèvres    ~310 m
        Marseilleveyre        433 m





fleursDépart à déjà 11h depuis l'abribus des navettes RTM n°19 et 20 à la Madrague pour évoluer doucement entre, d'une part, à main gauche, le sentier noir qui traverse le Vallon de la Croix Noire vers le Vallon Sanglant et l'usine de Saména,Cheminée rampamte de l'usine de Saména et d'autre part à main droite, le large chemin bleu-noir-marron-rose-fuscia (m'en fous chuis daltonien...) qui remonte vers les Vallons de l'Escalette et du Piadon. Nous ne cessons de nous arrêter pour faire des macros de fleurs fraîchement fleur macroécloses, et dans quelques semaines à peine tout cela promet une belle explosion botanique chatoyante de couleurs, tout azimuth. Merci à la pluie abondante cette année. Au fond d'une ancienne et petite carrière de pierre nous tombons sur un point d'eau croupie ; en ce hissant à une branche depuis cet endroit là - car j'avoue que je ne sais déjà plus nous repérer exactement sur la carte à mêmeCheminée rampamte de l'usine de Saména pas 1 km du départ ! - et par pur hasard, nous voilà logiquement en vue des ruines de la vieille plomberie et fleur macrode son balisage adjacent cité plus haut. Il est difficile de louper ce monument industriel du XIX-XXème siècle, encore non-classé, dans ce quartier. Le circuit le long de son enceinte grillagée, toute rafistolée - à cause des vilains sangliers et des gros adolescents à tout les coups ! - permet de rejoindre, via toujours this black balisage, son insolite acolyte cheminée rampante toute en pierres sèches (...comme ma gynécologue) qu'il

Rocher St Michel Sémaphore île Maïre        Loule face à Marseille

faudra enjamber pour atteindre un peu plus loin un beau point de vue sur la Roche Percée (...comme ma bourse après les agios de Cofinolem). Même si on peut accéder facilement à l'intérieur du conduit, Ancienne usine de Saménaje crois tout de même bon de rappeler qu'il servait à évacuer loin du port les fumées toxiques issues de traitements à l'arsenic sur le plomb, ou plein de chimie hyper-saine dans le genre. Est-il judicieux de vous sensibiliser sur cet aspect? L'apparente dépollution du site ne permet surement pas d'y autoriser vos enfants à goûter Cheminée depuis le balisage bleules cailloux ramassés par terre. Tout du long le chemin a été jusque-là ombragé et la qualité de la pinède impeccablement entretenue m'apprendra à ne plus négliger ce splendide départ vers les sommets que nous convoitons encore aujourd'hui. Dès les premiers petitsJarre Jarron éboulis les chênes kermesses se raréfient nettement au profit d'une garrigue fleurie tandis que nous quittons le balisage noir pour le marron. Commence le dénivelé à proprement parler. Une succession de boyaux nécessitant un minimum de notion de grimpette et de capacité à génuflexer se présente alors, puis le Sommet du Béouveyre, où nous déjeunerons face à l'Ile Maïre. La vue sur Marseille est imprenable et, surprise rarissime : totale absence de fog ce jour là... Peut-être était-ce du au léger vent d'est ou bien les automobilistes n'étaient pas encore rentrés de vacance. Côté nord-est, les falaises du massif plongeant dans les éboulis de ce qui semble être la jonction du Pas de la Cabre, au moins 130 mètres plus bas,

Sommet de Marseilleveyre 433m        Sommet du Béouveyre 366m

impressionnent de vertiginidimidi... heu, té. L'altitude mentionnée sur la roche pour ce Béouveyre, soit Pas de la Cabre397 mètres, me parait très exagérée en comparaison du relevé IGN de la carte, soit 366 m. Direction les câbles servant d'assurance au "passage délicat" reliant ce sommet au Col des Pas à Marseilleveyre avec V4lyChèvres (balisage bleu). Rien d'impossible au passage : nous y avons vu crapahuter sans problème deux enfants encore loin de leurs dix ans, dont un costaud et mal-voyant, accompagnés de leur grands parents, tous dans une forme olympique... La seule difficultée pour les moins grands étant la hauteur relativement dangereuse des prises. De là, en continuant à déambuler sur the blue way, le Sommet de Marseilleveyre est à, allez, une grosse dizaine de minute - oui, ben, on traine car Pas du Béouveyre avec Loulela vue sur les vallons n'incite pas à bouder son temps - une poignée de p'tits pas sympas et nous voilà sur la crête dominant le sud de la ville. Sur Ile Maïre face aux Goudes et aux Croisettesl'autre versant, la Tête de la Mounine doit s'atteindre très rapidement en la visant depuis la Croix et l'Ancienne Vigie ou en bifurquant sur la ligne de crête. Mais ce sera pour une autre fois, il est déjà 15 h... Après le goûter, demi-tour vers le col, puis re le Béou et retour en dénivelé doux, toujours via les marques bleues (constat personnel sur tout le massif : c'est notre sentier préféré, le bleu ♥ ), vers le décor initial. Parcours marron à exploiter pour cette même boucle : tout dépend si l'on désire un panorama phocéen ou plutôt goudéen, à l'ombre ou au caniard, hé hé, tout cela se rejoint en bas. Je me souviens d'un pas/boyau rigolo sans plus sur cette redescente. V4ly a aussi beaucoup kiffé grave sa balade, merci pour elle.

Vieux Sémaphore et bateau

Posté par Loule2Mazargues à 11:00 - 2 - Autour de Marseilleveyre - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    c'est pile poil chez moi!!!
    bonne soirée

    Posté par avecunpetitrien, 06 mai 2010 à 21:08
  • Valy ! je t'ai vu ! et tu portes le sac à dos !!! c'est incroyable ! jette ça tout de suite !

    Posté par Cathou, 08 mai 2010 à 10:45
  • "V4lyyyy !!!

    35 kilomètres dans les collines avec 40 kg de cracottes dans ton sac à dos !!!

    allez,

    une, deux, une, deux..."

    Posté par Loule, 08 mai 2010 à 22:43
  • Merci pour ton passage et ton gentil commentaire;
    Pas mal les randos en bord de mer,çà donne envie de partir en vacances, on va quand même attendre que le temps se mette au beau !!!! Le paysage de mes randos en Savoie sont un peu différentes mais très agréables aussi(http://sectionrando.canalblog.com/)
    Bon week-end
    Béatrice

    Posté par section rando, 14 mai 2010 à 18:59

Poster un commentaire